Fonds Famille J. Faïda Camirand

F445          FAMILLE J. FAÏDA CAMIRAND. — 1871, 1902-1986. — 6 cm de documents textuels. — 102 photographies.

Notice historique :

J. Faïda Camirand est né du mariage d’Hubert Camirand et de Marie Laneuville. Il épouse le 7 septembre 1903 Bibiane Drouin fille de Zéphirin Drouin et de Dulisse Lizée. De ce mariage sont issus au moins 5 enfants : Gertrude (Damase Rompré), Gérard, Thérèse célibataire, Éva célibataire et J. Édouard ordonné prêtre en 1930 et longtemps curé de Sainte-Angèle-de-Prémont.

J. Faïda Camirand est marchand général  à Sainte-Angèle-de-Laval. Il sera aussi maire de la municipalité (1906), conseiller municipal du 1er conseil du village (1909) puis maire (1915-1917). Il siège sur le 1er conseil d’administration de la Caisse populaire de Sainte-Angèle. Les locaux de la Caisse seront pendant 30 ans situés chez Camirand. Sa fille Thérèse y travaille 22 ans. Le service de la poste se trouve dans le magasin général et entre 1920 et 1936 Camirand est maître de poste. J. Faïda Camirand est décédé en février 1941. Madame J. Faïda Camirand est décédée en avril 1970.

Référence :

Jacques Duhaime, Les habitants de l’isle, Sainte-Angèle-de-Laval, Trois-Rivières, Éditions du Bien Public, 1970, 187 p.

Historique de la conservation :

Ce fonds est un don de Thérèse Camirand à Claude Verrier  directeur du Village québécois d’antan  de Drummondville en septembre 1991. Le 16 mars 2011, Claude Verrier en fait don à son tour aux Archives du Séminaire de Nicolet.

Portée et contenu :

Ce fonds contient de la correspondance dont beaucoup de faire-part de naissance, des cartes de vœux et quelques lettres de J. Édouard Camirand prêtre à sa mère. Il y a aussi 6 lettres échangées entre J. Faïda Camirand et Bibiane Drouin entre novembre 1902 et avril 1903, peu de temps avant leur mariage. Seulement quelques kilomètres les séparent mais il y a un fleuve entre eux puisque Bibiane est de Trois-Rivières. Il est donc beaucoup question de bateau et d’horaire des traversiers dans leurs lettres.

On y trouve aussi plusieurs photographies de familles dans la majeure partie ne sont pas identifiées, quelques-unes d’un voyage en Europe fait par l’abbé Camirand et d’autres de Sainte-Angèle-de-Prémont.

Ce fonds contient aussi la moitié d’un livre de comptes d’un magasin général. Possiblement celui de J.O. Bourbeau de Victoriaville.

Plusieurs de ces documents sont déchirés.

  

Création mars 2011.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :