Fonds Jean-Lukin Leprohon

F355          JEAN-LUKIN LEPROHON. — 1897-1899. — 1 cm de documents textuels.

Notice biographique :

Fils de Édouard-Martial Léprohon, inspecteur de potasse, et de Marie-Louise Lukin, Jean-Lukin Leprohon est né à Chambly le 7 avril 1822.

Après des études au Séminaire de Nicolet (1834-1839), Leprohon étudie la médecine à l’Université McGill et obtient son diplôme en 1843. Après un séjour à Paris, il s’installe en 1845 à Saint-Charles-sur-Richelieu, pour exercer sa profession.

A partir de 1855, il est à Montréal et travaille comme médecin militaire. En 1870, il fonde, avec deux de ses confrères, le Women’s Hospital of Montreal. Puis en 1871, il accepte le poste de professeur d’hygiène à la nouvelle faculté de médecine du Bishop’s College de Lennoxville.

Parallèlement à sa carrière, Jean-Lukin Leprohon occupe plusieurs fonctions : conseiller municipal à la ville de Montréal (1858-1861), membre de la commission catholique du conseil de l’instruction publique (1890-1900), vice-président du Collège des médecins et des chirurgiens du Québec. Il était aussi à partir de 1872, vice-consul d’Espagne à Montréal.

Le 17 juin 1851, il épouse à la paroisse Notre-Dame de Montréal, l’écrivaine Rosanna Eleanora Mullins. Ils auront 13 enfants.

Le docteur Jean-Lukin Leprohon est décédé à Montréal le 23 mai 1900 et fut inhumé dans le cimetière Côte-des-Neiges.

Références :

«Jean-Lukin Leprohon», Dictionnaire biographique du Canada 1891-1900. vol. XII, Québec, Presses de l’Université Laval, 1990.

«Rosanna Eleanora», Dictionnaire biographique du Canada 1871-1880. vol. X. Québec, Presses de l’Université Laval, 1972.

Canadian Men and Women of the time. Henry James Morgan éditeur, Toronto. 1898. pp. 577-578.

Historique de la conservation :

Don des Archives des Soeurs de la Congrégation de Notre-Dame le 14 septembre 1998.

Portée et contenu :

Ce fonds est composé d’un spicilège qui comprend plusieurs correspondance, cartes d’affaire et coupures de presse.

La correspondance est soit reçue ou expédiée par Monsieur Leprohon. Les noms des différents correspondants sont : le juge Baby, le comité du centenaire du Séminaire de Nicolet, J.A. Irénée Douville, Ferdinand Béland, Wilfrid Laurier, Moïse-George Proulx, le Bishop’s College, Félix-Gabriel Marchand, Paul de Cazes, Charles Boucher de Boucherville, Léopold Villeray. Quelques lettres proviennent de correspondants espagnols.

Ce fonds comprend une seule série.

Notes :

Le titre du fonds est basé sur le nom du créateur. Le titre de la série est basé sur le type de document.

Quelques documents sont en anglais. Un document est en espagnol.

 

 

F355/A1/1  Spicilège. — 1897-1899. — 1 cm de documents textuels.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :