Fonds Mission Saint-François-d’Assise (Port Saint-François)

F402          MISSION SAINT-FRANÇOIS D’ASSISE (Port Saint-François). — 1959-2004. — 22,5 cm de documents textuels. — 25 photographies. — 4 plans. — 4 dessins techniques.

Notice historique :

Au début des années 1940, plusieurs résidants de Nicolet possèdent un chalet au Port Saint-François qui est doté d’une plage sablonneuse d’une grande beauté. Cependant, chaque dimanche, ils doivent revenir à Nicolet pour assister à la messe. L’abbé Jean-Baptiste Mathieu, vicaire à la paroisse-cathédrale et maître de chapelle, est l’instigateur de la mission. Doué d’un grand dynamisme, il réussit à convaincre Mgr Albini Lafortune, évêque de Nicolet, et le curé de la cathédrale, l’abbé Wilfrid Messier, de la nécessité de desservir les estivants du Port.

Le 18 juin 1946, la Corporation épiscopale catholique romaine de Nicolet (CECR) acquiert un restaurant situé sur la Route du Port, appartenant à Laurier Lemire, au prix de 1 700 $. Les travaux de conversion du restaurant en chapelle étaient déjà amorcés avec l’ajout d’un portique surmonté d’un modeste clocher contenant la cloche d’un ancien bateau que la famille Simard de Sorel avait offert à l’abbé Mathieu. Le 28 juin 1946, Mgr Lafortune, érige un oratoire semi-public dans la paroisse Saint-Jean-Baptiste au Port Saint-François du nom de mission Saint-François-d’Assise sous la juridiction du curé de la paroisse-cathédrale, l’abbé Messier. Le lendemain, Mgr Lafortune préside à la bénédiction de la chapelle pouvant accommoder deux cents personnes.

La mission ne sera pas une paroisse au sens canonique mais bien une desserte de la paroisse-cathédrale et elle n’aura pas de vie paroissiale comme les autres paroisses du diocèse. Bien que des comités puissent être formés pour contribuer au bon fonctionnement des célébrations liturgiques et à l’organisation des loisirs, la mission n’accueillera aucune association ni confrérie ou autre mouvement caritatif. La première messe est célébrée par le curé de la cathédrale le dimanche, 30 juin 1946, à 8 h 30 et plusieurs paroissiens de Nicolet se joignent aux estivants pour l’événement. En 1948, l’abbé Mathieu est nommé desservant de la mission du Port Saint-François. Mis à part quelques mariages, aucun baptême ni service funèbre n’y seront célébrés. La mission ne tiendra pas non plus de registres. Son administration relève entièrement de la procure diocésaine, laquelle reçoit le produit des quêtes.

Le 5 mai 1949, la CECR de Nicolet achète de Laurier Lemire le terrain adjacent à la chapelle pour un montant de 700 $ pour y recevoir le presbytère, une réplique du chalet de Jacques Shooner de Pierreville, qui en a assumé les frais. L’abbé Paul-Émile Gill, professeur au Séminaire de Nicolet, succède à l’abbé Mathieu au poste de desservant de 1951 à 1955, date à laquelle René Véronneau, aumônier diocésain de l’Union Catholique des Cultivateurs (U.C.C.) prendra la relève.

D’année en année, le Port Saint-François voit le nombre de ses résidents saisonniers augmenter tant et si bien que la chapelle devient bientôt trop petite. À l’automne 1957, un nouveau terrain situé sur le Chemin du fleuve ouest, propriété de Bruno et Horace Manseau, est retenu et la CECR fait appel à l’architecte Gérard Malouin pour dessiner les plans d’une chapelle mieux adaptée à la communauté grandissante. Les plans et devis sont signés le 7 octobre 1957 et présentés à Mgr l’évêque qui les approuve. Cette deuxième chapelle de 26 m x 12,8 m, construite par les entrepreneurs Roland Duval et Henri Prince au coût de 14 000 $, sera bénite par Mgr Albertus Martin le 13 juillet 1958. L’autel est l’oeuvre d’Émile Caron et les bancs proviennent de la cathédrale de Nicolet, démolie en 1956, suite au glissement de terrain du 12 novembre 1955. L’évêché s’est entre temps départi de ses biens immobiliers de la mission sur la Route du Port au profit de Laurent Leblanc de Nicolet pour la somme de 3 000 $. Le petit presbytère sera déménagé à côté du nouveau lieu de culte tandis que l’ancienne chapelle sera vendue à Amable Pellerin et transportée près du domaine Duval sur le boulevard des Acadiens; elle sera convertie en cabane à sucre puis en salle de réception.

Quelques années plus tard, soit le 24 octobre 1962, la CECR donne son accord à l’agrandissement de cette chapelle selon les plans de l’architecte Malouin. Cette construction de 29,5 m x 12,8 m est érigée perpendiculairement à la chapelle existante par l’entrepreneur Edgar Lampron au coût de 25 000 $. Elle servira à la fois au culte et de salle pour les loisirs.

Durant les premières années, la mission n’opère que durant la saison estivale; la messe y est dite deux fois par semaine, le dimanche. Depuis l’été 1965 toutefois, l’abbé Denis Fréchette qui passe ses étés à son chalet, célèbre l’office divin du lundi au vendredi. L’année 1968 marque le début d’une ère nouvelle, le service religieux est désormais assuré toute l’année. Au fil des ans, le nombre de messes célébrées déclinera au même rythme que l’assiduité des pratiquants si bien qu’en 2004, une seule messe est dite le dimanche à laquelle s’ajoute, pendant l’été, une messe le samedi soir.

En 1984, l’administration des revenus et des dépenses de la mission du Port passe au Conseil de fabrique de Nicolet, lequel, lors d’une assemblée tenue le 20 décembre 1989, décide de confier au Comité de gestion de la Chapelle[1] certains pouvoirs décisionnels relatifs au fonctionnement des trois organismes de loisir actifs au Port Saint-François. Ce nouveau comité «central» est formé initialement de trois délégués de chacun des groupes suivants : Comité de la chapelle, Club de pétanque, Club de tennis et Club de patinoire. En novembre 1994, le Comité de gestion obtient pleine autonomie pour tout ce qui regarde la chapelle moyennant autorisation pour les dépenses excédant 1 000 $.

L’abbé Véronneau assura la mission de sa présence bienveillante pendant quarante ans. Le 1er  mai 1995, il remet sa démission au Comité de gestion de la Chapelle. Le curé de la cathédrale, l’abbé Jérôme Lefebvre, assisté par son vicaire et l’abbé Denis Fréchette, assument désormais la charge religieuse de la mission. Le 8 août, Pierre Cardinal est élu à la présidence du Comité de gestion de la Chapelle; il sera remplacé par Raoul Pinard, le 26 août 2002.

Desservants :

Curés et vicaires de la cathédrale     1946-1948

Jean-Baptiste Mathieu                       1948-1951

Paul-Émile Gill                                    1951-1955

René Véronneau                                  1955-1995

Curés et vicaires de la cathédrale     1995-

Depuis 1965, l’abbé Denis Fréchette aide au service dominical.

Références :

Denis Fréchette. Port Saint-François. Nicolet, Imprimerie Copie Conception, 2005, 106 p.

Historique de la conservation :

À l’instar des archives paroissiales, les Archives du Séminaire de Nicolet ont accepté en dépôt le fonds de la Mission du Port Saint-François afin d’en assurer la sécurité et en faciliter la consultation. Ce fonds a été mis en dépôt le 14 juillet 2004 par le Comité de gestion de la Chapelle à l’instigation de l’abbé Denis Fréchette.

Portée et contenu :

Ce fonds témoigne de la naissance et de l’évolution d’une communauté composée, à l’origine, uniquement de résidents saisonniers. Il témoigne également d’une page importante de l’histoire de la paroisse Saint-Jean-Baptiste-de-Nicolet.

Le cadre de classification de ce fonds comprend trois séries : F402/A Archives de la mission; F402/B Comité de gestion de la chapelle; F402/C Autre.

Notes :

Les documents de ce fonds sont régis par la Loi sur la protection des renseignements personnels.

La majorité des documents sont des photocopies.

Ce fonds est ouvert; d’autres documents y seront possiblement versés.



F402/A      Archives de la mission. — 1959-1995. — 13 cm de documents textuels.

Cette série témoigne principalement de la vie pastorale de la petite communauté de la mission.

Nous retrouvons des cahiers de prônes et un répertoire de messes.

Les documents de cette série ont été subdivisés en deux sous-séries :

F402/A1/1-7     Annonces et prônes.

F402/A1/8        Intentions de messe.

 

 

 

F402/A1/1-7  Annonces et prônes. — 1959-1993. — 12 cm de documents textuels.

Cette sous-série recèle des renseignements sur les activités spirituelles, sociales et sportives des estivants. Elle comprend sept cahiers dans lesquels sont rapportées des informations sur les événements à survenir dans la desserte qu’ils soient d’ordre liturgique, social ou municipal. On y retrouve également des annonces reliées à la paroisse Saint-Jean-Baptiste-de-Nicolet, des indications sur la santé financière de la mission et quelques statistiques.

 

F402/A1/1  Cahier d’annonces. — 31 mai 1959 – 3 novembre 1963. — 1 cm de documents textuels.

Quelques comptes-rendus de réunions du comité des loisirs sont regroupés à la fin du cahier.

 

F402/A1/2  Cahier d’annonces. — 14 avril 1964 – 1er janvier 1971. — 2 cm de documents textuels.

Procès-verbaux des assemblées de l’Organisation des Terrains de Jeux (O.T.J.) et du comité de la pastorale du mois de juin 1968 aux pages 298 et 299.

F402/A1/3  Cahier d’annonces. — 1er janvier 1971 – 1er janvier 1976. — 2 cm de documents textuels.

F402/A1/4  Cahier d’annonces. — 1er janvier 1976 – 18 janvier 1981. — 2 cm de documents textuels.

F402/A1/5  Cahier d’annonces. — 1er janvier 1981 – 24 décembre 1987. — 2,5 cm de documents textuels.

Les états des revenus et dépenses pour les années 1981-1986, quelques prévisions budgétaires et le rapport financier de 1986 sont insérés dans ce cahier.

F402/A1/6  Cahier d’annonces. — 1er janvier 1988 – 29 juillet 1990. — 1 cm de documents textuels.

Les états des revenus et dépenses pour les années 1987-1989 sont collés dans ce cahier.

F402/A1/7  Cahier d’annonces. — 5 août 1990 – 26 décembre 1993. — 1,5 cm de documents textuels.

Les états des revenus et dépenses pour les années 1990, 1991 et 1993 sont incorporés au cahier.

F402/A1/8   Intentions de messe. — 1978-1995. —1 cm de documents textuels.

Cette sous-série comprend un cahier dans lequel sont consignées les messes célébrées à la chapelle du Port.


F402/B      Archives du Comité de gestion de la chapelle. — 1962-1995. — 9,5 cm de documents textuels. — 4 plans. — 4 dessins techniques.

Cette série constitue une source très importante de renseignements sur l’organisation et l’administration de la mission. Elle témoigne des décisions prises par les marguilliers de la paroisse Saint-Jean-Baptiste-de-Nicolet, administrateurs des biens de la mission et par les élus du comité de gestion de la chapelle.

Les documents de cette série constituent sept sous-séries :

F402/B1/10       Comité de la chapelle.

F402/B1/11       Délibérations de la fabrique Saint-Jean-Baptiste-de-Nicolet.

F402/B1/12       Délibérations du Comité de gestion de la chapelle.

F402/B2/1         Correspondance.

F402/B2/2         Club de pétanque.

F402/B2/3         Entretien et rénovations.

F402/B2/4         Revenus et dépenses.

F402/B1/10  Comité de la chapelle. — 1971,1988. — 7 pages de documents textuels.

Cette sous-série ne regroupe qu’un ordre du jour et deux comptes-rendus du Comité de la chapelle dont les réunions se déroulaient après la messe dominicale.

 

F402/B1/11  Délibérations de la fabrique Saint-Jean-Baptiste-de-Nicolet. — 1988-1995. — 1 cm de documents textuels.

Cette sous-série témoigne des grandes orientations et des décisions prises par les marguilliers, gestionnaires des biens de la mission. Elle comprend des procès-verbaux et des extraits de procès-verbaux où toute question relative à la mission est à l’ordre du jour.

F402/B1/12  Délibérations du Comité de gestion de la chapelle. — 1989-1994. — 2,5 cm de documents textuels.

Cette sous-série témoigne des décisions prises par les membres du Comité de gestion de la chapelle en ce qui concerne le fonctionnement des trois organismes de loisir qui sont sous sa responsabilité à savoir le Club de pétanque, le Club de tennis et le Club de patinoire. Ce nouveau comité fonctionne, tout comme le Comité de la chapelle, sur le même principe que dicte la Loi des fabriques, avec un groupe de travail formé de douze délégués, où le prêtre responsable de la chapelle est président. Il tient des assemblées de façon régulière où les décisions sont prises démocratiquement pour le meilleur intérêt des organismes en cause et du Comité de la chapelle.

Elle comprend principalement des avis de convocation suivis d’ordres du jour et des procès-verbaux.

F402/B2/1  Correspondance. — 1962-1995. — 2 cm de documents textuels.

Cette sous-série témoigne des échanges entre divers intervenants et la direction du Comité de gestion de la chapelle. On y retrouve, entre autres, des lettres de la fabrique de la paroisse Saint-Jean-Baptiste-de-Nicolet, des responsables des comités de loisirs (pétanque, tennis et patinoire), un contrat d’embauche d’un moniteur au Port Saint-François, des lettres de démission et des demandes d’aides financières.

F402/B2/2  Club de pétanque. — 1988-1995. — 0,5 cm de documents textuels. — 2 plans. — 1 dessin technique. — échelles inconnues.

Cette sous-série regroupe des documents reliés à la localisation du Club de pétanque de Nicolet  dans la salle de la chapelle parmi lesquels on retrouve :

  • une copie du bail de location et de la résolution entérinée par le président de la fabrique
  • une copie de police d’assurance du club de pétanque
  • un certificat de piquetage
  • un plan de la salle attenante à la chapelle de la mission dans laquelle on projette de faire huit allées pour le jeu de pétanque
  • un extrait de l’acte de cession du terrain de la chapelle

 

F402/B2/3  Entretien et rénovations. — 1971-1995. — 1,5 cm de documents textuels. — 1 plan. — 3 dessins techniques. — échelle inconnue.

Ce dossier est constitué de soumissions et de factures qui ont trait au déneigement, à l’acquisition d’une clôture et d’un système de sonorisation, au pavage, à l’entretien et aux rénovations des immeubles du Port Saint-François.

F402/B2/4  Revenus et dépenses. — 1970-1995. — 2 cm de documents textuels. — 1 plan. — échelle inconnue.

Cette sous-série atteste des revenus et des dépenses reliées au fonctionnement de la mission et fournit des indications sur les produits et les services administrés par la fabrique de la paroisse de Saint-Jean-Baptiste-de-Nicolet.

Elle est constituée de rapports mensuels et annuels des revenus et dépenses, de quelques prévisions budgétaires et de bilans financiers. Un croquis du terrain de la chapelle est intégré au dossier.

Plusieurs années sont manquantes.


F402/C      Autre. — 2004. — 25 photographies.

Cette série est constituée de photographies du lancement du volume Port Saint-François.

  

F402/C1/9  Lancement du livre Port Saint-François. — 2004. — 25 photographies coul.

Cette sous-série regroupe les photographies prises le 3 octobre 2004, lors du lancement du livre Port Saint-François, écrit par l’abbé Denis Fréchette, qui relate l’histoire du Port Saint-François et de la communauté de la mission.


[1] Au mois de mars 2008, le Comité de gestion de la Chapelle ne compte plus que six membres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :