Fonds Joseph-Thomas Rousseau

F062          JOSEPH-THOMAS ROUSSEAU. — 1885-vers 1887. — 1 cm de documents textuels. — 1 document d’architecture. — 7 photographies.

Notice biographique :

Fils de Louis Rousseau et de Luce Huard, Joseph-Thomas Rousseau est né le 9 août 1852, à Saint-Isidore-de-Beauce. Le 2 mai 1875, il épouse Hermine Gendron de Sainte-Rosalie qui lui donna cinq enfants.

Après avoir complété ses études primaires dans la Beauce, il se tourne vers Montréal où il suivra pendant trois ans les cours de dessin de Damase Raveau. À l’automne 1882, il part pour l’Europe afin d’y parfaire ses connais­sances et prend des leçons privées du professeur Ciceri, président de la Société artistique de Florence. De retour au Québec, il reprend son travail s’inspirant des nouvelles notions apprises.

Spécialiste en décoration d’églises, il se voit confier de nombreux contrats. Ainsi de 1885 à 1895, il s’occupe de la chapelle du Séminaire de Saint-Hyacinthe, de celle du Séminaire de Nicolet (1885), de l’église de Sainte-Monique (1885), d’Artha­baska (1887-1888), de Saint-Thomas-d’Aquin (1889), de Sainte-Anne-de-Sorel (1890), de L’Acadie (1890), de Gentilly (1891), de Joliette (1891-1895), etc. Son oeuvre maîtresse demeure l’église d’Arthabaska, où il travailla pendant deux ans afin d’y compléter l’intérieur. Les travaux qu’il entreprit à la cathédrale de Joliette lui occasionnèrent de nombreuses difficultés. Il fut l’objet d’un procès et de saisies.

L’artiste-décorateur et peintre religieux Joseph-Thomas Rousseau est décédé en 1896.

Références :

Jean-Noël Dion. Le Courrier de Saint-Hyacinthe. Plusieurs articles entre octobre 1981 et février 1982.

David Karel. Dictionnaire des artistes de langue française en Amérique du Nord, Musée du Québec/Les Presses de l’Université Laval, 1992.

Historique de la conservation :

Aucun renseignement sur la provenance de ce fonds.

Portée et contenu :

Ce fonds contient un livret intitulé Album circulaire de Jos.T. Rousseau artiste-décorateur et peintre d’histoire et de sujets religieux. Cet ouvrage, imprimé aux presses du Courrier de Saint-Hyacinthe en 1887, comprend 6 photographies de Archambault et Cie qui représentent des œuvres de Rousseau. On y trouve aussi quelques renseignements sur l’artiste-décorateur. On trouve aussi dans la Série Photographies une reproduction du tableau Le Calvaire dédicacée par l’auteur.

Le plan est un projet de décoration pour la chapelle du Séminaire de Nicolet en 1885, avec le devis.

Note :

Ancienne cote:       photos.

album no 61.

carte no 48.

F062/A1/1  Photographies. — vers 1887. — 7 photographies.

 

 F062/B1/2  Plan. — 1885. — 1 page document textuel. — 1 document d’architecture.

Projet de décor de la chapelle du Séminaire de Nicolet : plafond de la grande nef, de la petite nef, élévation sur 3 étages. — 2 juillet 1885. — échelle : 2 (?) = (?) pouce. — 79 X 56 cm.

Localisation : Cartes et plans no 48.

 

Annexe                 

16 articles écrits par Jean-Noël Dion qui relatent la carrière de Joseph-Thomas Rousseau.

Copie d’un marché entre la fabrique Saint-Christophe et Joseph Rousseau, 1887.

Mise à jour mars 2004.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :