Fonds Frédéric Tétreau senior

F038          FRÉDÉRIC TÉTREAU senior. — 1921-1938. — 0,5 cm de documents textuels.

Notice biographique :

Né à Saint‑Charles‑sur‑Richelieu, le 12 juillet 1850, de Hector Tétreau, forgeron, et de Pauline Cabana.  Études classiques (1865-­1871) et théologi­ques (1871-1874) au Sémi­naire de Nicolet.

Ordonné prêtre le 20 septembre 1874 dans l’église de Saint-­Gré­goire par Mgr Louis-François Laflèche, évêque de Trois‑Ri­vières. Vicaire à Gentilly (21 septembre 1874 – 6 septembre 1876). Vicaire à Princeville (6 septembre 1876 – 28 septembre 1877).

Curé de Saint‑Wenceslas (28 septembre 1877 – 21 août 1883). Lettres testimo­niales pour les États‑Unis le 8 novembre 1880. Curé de Saint‑Jean-­Baptiste, à New York (1883‑1900). Exeat pour les États-Unis le 21 décem­bre 1884. En repos au Canada, principale­ment à Arthabas­ka (1900‑1902). Curé de Drum­mondville (25 août 1902 – 8 mai 1920).

Décédé subitement au presbytère de Drum­mondville le 8 mai 1920. Inhumé dans la crypte de la cathédrale de Nicolet. Réinhumé dans le cimetière du Grand Séminaire de Nicolet, le 3 décembre 1955.

Références :

Paul Mayrand. «M. le curé Frédéric Tétreau et les Frères de la Charité». Panorama. Vol. V, no 2, fév. 1957, pp. 17-18.

Joseph-Charles Saint-Amant. Un coin des Cantons de l’Est. Drummond­ville,    La Parole, 1932, 534 p.

Maurice Fleurent. Le clergé du diocèse de Nicolet 1885-1994. Nicolet, Séminaire de Nicolet, 1994, 511 p.

Historique de la conservation :

Aucun renseignement sur la provenance de ce fonds.

Portée et contenu :

Ce fonds témoigne des efforts qui ont été fait pour rembourser les créanciers de la mauvaise gestion de la fabrique Saint-Frédéric de Drummondville.

L’administration de l’abbé Frédéric Tétreau avait hypothéqué les finances de la fabrique et de nombreuses et importantes dettes ont été laissées à son décès.

Ce fonds contient une retranscription faite par Georges Courchesne d’une lettre de Napoléon Garceau à Ferdinand-Albert Saint-Germain procureur de l’évêché (14 janvier 1921), l’acte de fiducie entre la fabrique de Drummondville, la corporation épiscopale catholique romaine de Nicolet et la Société nationale de fiducie (30 avril 1922), et des reçus émis par la corporation épiscopale catholique romaine au Séminaire de Nicolet et à la corporation épiscopale de Saint-Germain de Rimouski pour des paiements faits pour aider la corporation épiscopale catholique romaine de Nicolet à rembourser les sommes empruntées par Frédéric Tétreau au nom de la fabrique de Saint-Frédéric.

Notes :

Sources complémentaires :  F040  Hector Laferté

F343  Fabrique Saint-Frédéric (Drummondville)

Ancienne cote : AP.P. 16 – p. 639.

Polygraphie vol. III no 78 (p. 107).

Lecture complémentaire : Jean-Pierre Bélanger. Une bonne entente en dents de scie, une histoire interculturelle de Drummondville 1815-1950. Société d’histoire de Drummondville, 1998, 296 p.

F038/A1/1  Faillite. — 1921-1938. — 0,5 cm de documents textuels.

Mise à jour novembre 2004.

Publicités

One Response to Fonds Frédéric Tétreau senior

  1. Daniel Girouard says:

    Comme en fait foi l’acte de son baptême célébré le 13 juillet 1850 à Saint-Antoine-sur-Richelieu, son père Hector Tétreau était carossier et le nom de sa mère était Appoline (aussi dite Pauline) Charron.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :