SAINTS-PIERRE-ET-PAUL (DRUMMONDVILLE)

La paroisse de Saints-Pierre-et-Paul obtient son décret officiel de la part de Mgr Lafortune le 15 août 1945. Celle-ci voit sa création se concrétiser dans le but de répondre aux besoins démographiques croissants d’une ville en pleine expansion. Parmi les documents conservés au Centre d’Archives Régionales Séminaire de Nicolet, on retrouve un communiquer de presse soulignant l’originalité du carillon à la volée Basilican dont se munie la nouvelle église bénite en 1953 par Mgr Albertus Martin. Ce nouveau genre de carillon a été fabriqué en premier lieu pour le collège nord-américain de Rome qui le désire conforme aux cloches de Saint-Pierre de Rome au point de vue de la tonalité et de la versatilité. Formé de tiges d’airain de dimensions modestes, ce carillon produit un son très pure et largement amplifié lorsque frappé à l’aide de petits marteaux. Sa volée est équivalente à un carillon dont les cloches peuvent atteindre une pesanteur de 22,865 livres.


Les temps changent et certaines fusions deviennent nécessaires. C’est ainsi que le 6 novembre 2006 les paroisses Saint-Joseph, Saint-Jean-Baptiste et Saints-Pierre-et-Paul de Drummondville sont supprimées par Mgr St-Gelais et rattachées à la paroisse Saint-Pie-X. Depuis 2007, le regroupement de ces quatre paroisses porte désormais le nom de Bon-Pasteur.

Photo de Centre d'Archives Régionales Séminaire de Nicolet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :