LE MYSTÈRE DE NOËL SELON JEAN CHATILLON

Chaque année, l’incontournable frénésie du temps des fêtes entraîne les gens dans un tourbillon d’achats, de réceptions et de festivités. Dans tout ce tumulte, le sens réel de la fête de Noël finit par se perdre un peu. L’auteur et compositeur Nicolétain, Jean Chatillon s’interroge sérieusement sur la question dans un essai intitulé « Le mystère de Noël » conservé au CAR Séminaire de Nicolet.
Jean Chatillon est un musicien pédagogue. Autodidacte, il commence à composer dès l’adolescence et on le considère comme une sorte de prodige à l’époque. Il entreprend par la suite des études avancées à Montréal auprès du maître Conrad Letendre et fonde le département de musique de l’UQTR à la fin des années soixante. Il enseigne durant quelques années avant de se retirer complètement terrassé par une maladie grave. Jusqu’à son décès, survenu le 16 janvier 2019, il se consacre entièrement à ses deux passions : la musique et l’écriture. On lui attribue au-delà de 700 compositions musicales. Certaines de ses œuvres sont jouées à l’étranger et en 2001 sa « Valse pour l’Échappée Belle » devient l’indicatif d’une émission de Radio-Canada.

La littérature occupe aussi une place importante dans la vie de Jean Chatillon. Fictions et réflexions philosophiques représentent l’essentiel de son œuvre littéraire. Dans son essai, « Le Mystère de Noël », il s’interroge sur les origines spirituelles et historiques de cette fête à travers les âges. L’auteur précise ainsi sa motivation dans l’avant-propos de son essai: « Le destin a fait que j’ai passé une bonne partie de ma vie à méditer sur le mystère de Noël. (…) Après de longues et difficiles recherches, je trouvai ce qui me manquait tellement : soit une forme plus vaste de religion, indépendante des religions officielles, mais y puisant ce qu’elles offrent de bon ». Jean Chatillon s’interroge sur le sens réel de la fête dans notre monde de plus en plus axé sur le matériel : « Je ressentis le même accablement que beaucoup d’autres personnes en voyant la chose perdre progressivement sa signification et se dégrader en des orgies matérialistes. (…) dès que le commercialisme s’en va, la poésie revient… Cela m’amena à conclure que ce n’est pas la fête elle-même qui est atteinte, mais notre propre vision des choses. Car, le mystère de Noël est et sera toujours inaltérable (…) Tout cela en plus d’être encourageant, nous montre sur quoi il faut maintenant travailler : soit sur nous-mêmes ». M. Chatillon interprète de belle manière les allégories du mystère représentées par les bergers et les rois mages. Celle des bergers : « elle vaut pour les gens simples qui travaillent dur et n’ont pas le temps ou le goût de se poser de grosses questions. La frugalité de leur vie et leur proximité avec la nature font qu’ils demeurent sans le savoir juste à côté de la crèche et par conséquent leur voyage ne sera ni long ni compliqué. » Celle des mages : « Des gens riches de biens ou de connaissance et nés curieux d’esprit, en même temps qu’affamés de spiritualité. Eux sont alourdis par leurs possessions et se trouvent fort éloignés du mystère. En conséquence ils devront parcourir un long chemin dans le désert ».

Poursuivant sa réflexion, l’auteur évoque le cycle des saisons et l’importance des deux solstices. Celui d’été, qui coïncide avec la Saint-Jean et le déclin de lumière; celui d’hiver qui coïncide avec la fête de la Nativité et le retour à la lumière.

Références : Fonds Jean Chatillon F307
Photo : Pochette du CD Le Mystère de Noël de Jean Chatillon,
Œuvre du peintre Jolanta Borek-Unikowska
Valse pour l’Échappée Belle sur Utube ; https://youtu.be/ssP6Bhj57As

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :