AU CONSEIL MUNICIPAL DE DRUMMONDVILLE AU 19E SIÈCLE

À la fin de 1874, suite à son détachement du canton de Grantham, la municipalité de Drummondville voit officiellement le jour. Les archives conservées au CAR Séminaire de Nicolet nous permettent d’assister au premiers débats du conseil municipal de la jeune municipalité de ses débuts jusqu’à l’orée du vingtième siècle. Les conseillers Henry Lindsay, Joseph Manseau, John Moisan, Joseph Jones et Léon Laforce élisent Williams John Watts à titre de premier maire du village, lors de la séance initiale du conseil municipal tenue le 27 février 1875. On procède alors à la nomination de Trefflé Caya à titre de secrétaire-trésorier auquel on octroie un salaire de 60$ par année. Un peu plus tard, en date du 25 août, les conseillers ratifient un décret ordonnant : « que les trottoirs devront être cloutés avec des clous de pas moins de quatre pouces et demi. » On décide aussi d’établir le marché public dans la salle d’agriculture au coin des rues Hériot et St-Georges. La présence d’animaux au cœur du village entraîne quelques encombres auxquels les conseillers doivent obligatoirement remédier : « le 4 juin 1877, le secrétaire-trésorier avait été chargé à voir à ce que le bétail, oies, chevaux et porcs ne courent pas dans les rues. »
Le 3 décembre 1877, le conseil municipal se penche sur l’ouverture de nouvelles voies et demande un rapport en ce sens à l’arpenteur Dorion. On projette notamment : « une rue entre les terrains du couvent (coin Brock) et le cimetière : c’est la rue Marchand (ancienne rue du couvent); l’on ouvrira aussi une partie de la rue Dorion, l’on continuera les rues Brock, Lindsay, Lowring, Cockburn et l’on redressera le chemin St-Georges. ». Monsieur Watts conserve le titre de maire jusqu’en 1885, tandis que de nouveaux conseillers se succèdent sous sa gouverne. Il est remplacé par M. Edward Hemming sous l’administration duquel on doit très sérieusement se pencher sur la question du chemin de fer qui traversera bientôt le comté. Il s’agit d’un intérêt économique primordial pour la jeune municipalité qui doit compter sur de nouvelles industries afin de poursuivre sa croissance. Ainsi, le 4 mai 1885, on projette de publier un avis dans divers journaux français et anglais pour annoncer : « que la corporation du village est disposée à encourager par voie de bonus ou d’exemption de taxes les personnes ou compagnies qui voudraient établir des industries ». D’autre part, l’année 1885 est marquée par le fléau de la petite vérole qui sévit dans la province. Face à cette menace, le conseil municipal se voit forcé d’imposer des mesures sanitaires contraignantes afin de freiner le plus possible la propagation de la maladie au sein de la communauté.
Jean-Urgel Richard devient, en février 1886, le premier maire canadien-français à diriger la destinée de Drummondville. Poste qui sera occupé par la suite presque exclusivement par des élus francophones. L’un de ses successeurs, Joseph-Éna Girouard, entreprend la construction d’un barrage sur la rivière Saint-François, de même que l’installation d’une centrale électrique et d’un aqueduc municipal un peu en amont de l’extrémité de la rue des Forges. Ces travaux se terminent en 1897. Auparavant : « en septembre 1889, il y avait été question de l’établissement d’une manufacture de pulpe et de la construction d’une chaussée dans la rivière Saint-François ». De plus, à cette époque, Drummondville compte déjà à l’intérieure de ses limites une manufacture d’instruments aratoires de même qu’une fonderie. Tous ces projets et réalisations permettent d’anticiper l’arrivée du vingtième siècle avec confiance et optimisme.
Référence : Société d’histoire régionale de Nicolet, F238/E12/26
Photo : Détail d’une carte montrant les limites des seigneuries et des cantons d’une partie du Bas-Canada. F085-S642
Aucune description de photo disponible.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :