Historique

Le Séminaire de Nicolet doit son origine à une école paroissiale gratuite fondée en 1801 par le testament de Louis-Marie Brassard, curé de Nicolet. Monseigneur Pierre Denaut sur les instances de son coadjuteur Mgr J.-Octave Plessis y joignit les classes latines en 1803. Son véritable fondateur et organisateur fut Mgr Plessis, évêque de Québec, qui en 1806 s’empressa de racheter de ses deniers ce collège naissant qu’un coup imprévu avait fait passer en des mains étrangères. Il a été considérablement agrandi en 1807 et en 1813 par cet illustre prélat dont la générosité fut sans borne pour la nouvelle maison. Il sollicita à Londres des Lettres patentes pour son incorporation et il les obtint le 10 décembre 1821. Par ces Lettres patentes royales, l’administration du Séminaire est confiée à une corporation de prêtres séculiers, sous la présidence de l’évêque diocésain.

En 1827, les édifices actuels du Séminaire furent commencés sous les auspices et aux frais, au moins pour une grande partie, des évêques Panet et Signay, successeurs de Mgr Plessis. Le nouveau Séminaire, ouvert en 1831, est situé sur les bords de la rivière Nicolet, comme l’ancien, à deux milles des rives du lac Saint-Pierre; il est environné de jardins et de bocages qui en font un lieu agréable et salubre. Le Séminaire de Nicolet est affilié à l’Université Laval depuis 1863 et le 22 février 1908, un Grand Séminaire y est établi canoniquement.

Un nouvel édifice contenant une grande salle et une chapelle a été élevé au milieu du corps principal en souvenir du centenaire de l’institution célébré le 10 juin 1903. Le 6 mai 1952, des travaux d’agrandissements (salles de classe, dortoirs, gymnase, cafétéria etc) sont mis en chantier et inaugurés lors de la célébration du 150e anniversaire en 1953.

Durant l’année scolaire 1961-1962, le Séminaire fait aménager, dans l’aile qui longe la cour de récréation des grands, une résidence pour les étudiants de niveau collégial. La dernière construction qui agrandit un ensemble déjà très vaste, renferme la bibliothèque inaugurée en septembre 1965.

Le 13 mars 1969, l’édifice du Séminaire de Nicolet est vendu au gouvernement du Québec pour en faire l’Institut de police du Québec (devient l’École nationale de Police en 1988). Le 31 mai 1969 les derniers élèves quittent définitivement. 

Malheureusement, le 27 mars 1973, un incendie majeur détruit une grande partie de la bâtisse historique (1827-1833) dont la restauration est en cours d’achèvement. En 1991, les archives et la bibliothèque du Séminaire aménagent au 900, boul. Louis-Fréchette, bureau 110, Nicolet.

Le 4 juillet 2000, de nouvelles Lettres patentes constituent en corporation le Séminaire de Nicolet 2000 dont les fins sont «l’éducation, les activités charitables, l’administration d’une bibliothèque et d’un dépôt d’archives privées».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :